cropped-cropped-photo-suzanne-e1410106805633.jpg

Suzanne, c’est ma Grand-mère. Et à côté de Mémé Suzanne, Tatie Danielle c’était une enfant de cœur.

Mais Mémé, dont je n’ai pas connu le cœur justement, qui est partie pour mes 20 ans (et, on peut le retourner dans tous les sens… je n’ai plus 20 ans ma bonne Dame), elle était couturière. Une Petite Main, chez des couturiers parisiens. Et je me demande si la Maman de Mémé n’était pas un peu couturière aussi d’ailleurs, mais ça, il faudrait que je le demande à ma Maman à moi.

Maman à moi, justement, et bien elle m’a bien malgré elle légué le goût pour la couture.

Parce que ma Maman à moi, la couture, ça la gonfle, elle en a trop fait quand elle était petite, sous l’œil vigilent de ma Mémé Suzanne (et Mémé Suzanne, même en Maman elle ne devait pas rigoler).

Il n’empêche, même si ma Maman n’aime pas coudre, je l’ai toujours vu sortir sa machine à coudre, enfiler ses aiguilles, avoir une IMMENSE boite à boutons que j’adorais regarder quand j’étais petite (euh, elle dirait certainement tripoter, faire tomber et perdre).

Il n’empêche, j’ai toujours accroché dans la penderie de la demeure familiale un superbe Tutu en tulle bleu et blanc, avec du biais mauve, que ma Maman qui n’aime pas coudre a été obligé de me fabriquer pour assouvir mes rêves de Princesse et de danseuse (Etoile la danseuse, bien sûr. Moins c’est nul).

Et puis j’ai un peu cousu quand j’étais jeune (du genre 20 ans), sous l’œil de ma Maman.

Et j’ai arrêté, complètement, tout ce temps (parce que comme je l’ai déjà dit, je n’ai plus 20 ans, je suis même pas très loin du double).

J’ai arrêté parce que la vie m’a amené ailleurs. Parce que j’ai à mon tour eu deux magnifiques filles, Grande Sœur et Petite Sœur, parce que j’ai cherché un métier que j’aime….

Puis il y a deux ans ma Maman m’a offert une machine à coudre, toute neuve, toute belle, qui est restée dans son carton, parce que ma vie était encore ailleurs.

Il y a quelques mois, Grande Sœur, arrive à la Maison en me disant « Maman avec Copine, nous faisons un exposé sur le Japon, et Copine, sa Maman lui coud un kimono…..il faudrait m’en faire un, s’il te plait Mamaaaaaan». Parce que c’est aussi simple que ça quand on a 10 ans, les mamans, ça sait coudre un kimono en claquant des doigts.

J’ai donc sorti ma machine, acheté du tissus, mis une soirée à arriver à mettre le fil de canette…. Et fait le kimono que voilà :
ioio

C’était la classe à l’école.

Et là, Petite Sœur m’en demande un aussi (parce qu’à 7 ans aussi la vie est vachement simple). Tellement simple, que voilà le kimono….

Puis puis puis… de coudre ces deux kimonos, ben ça m’a fait du bien au moral.

J’ai cherché sur internet, et trouvé, des sites de patrons, des blogs de filles très fortes(genre Jolies Bobines, Bee Made…… et plein d’autres que je découvre petit à petit).

Enfin je me suis sentie capable de faire et c’était parti… c’est parti, je construis j’apprends, je me pique je râle je coupe et je découds, mais je fabrique.

Pas tous les jours… et je ne sais pas pour combien de temps…. Mais j’aime bien….

Et j’ai envie de ce blog, pour raconter à ceux que j’aime mes petites histoires futiles de couturière. Et pour ma famille, et pour toi ma Maman, même si la couture ….