Recherche

Suzanne coud

Encore une chemise….

Cette chemise, la Stella Raglan Shirt de Named et bien elle n’était pas prévue, mais c’est en regardant le dessin technique que j’ai craqué : je me suis tout de suite dit que le col structuré et les manches raglan de cette chemise iraient tout à fait bien avec ce coton à palmiers de mon stock.

Et je ne suis pas déçue…. le montage du patron tombe pile poil, je me suis appliquée à fond pour le col et je trouve qu’il s’agit là d’un modèle simple et efficace….seul (gros) hic sur cette cousette: les pressions… ces pressions ont été une catastrophe à poser, sont très durs à clipper et une fois fermés, dès que je les ouvre j’ai peur de déchirer le tissu. Donc, donc…je ne les ouvre pas, ni ne les ferme….j’enfile la chemise et vu ça, impossible de profiter de l’effet du col fermé…. zut zut…

Voilà donc les photos:

Stella1

stella4

Stella2

Stella

 

 

 

 

 

 

 

stella4
Publicités

N°10: La veste

Et voilà, déjà 10 vêtements cousus dans la cadre du projet « garde robe capsule ». Et mon petit dixième à moi, c’est la veste présentée ici. Et pour la veste, j’avais depuis longtemps en tête la version paletot du patron Londres de la marque de patrons Orageuse.

Je le voulais bleu, un peu genre bleu de travail ce paletot. J’ai finalement choisi une toile bleu vif, que j’ai trouvée cet été pendant mes vacances à Barcelone, chez Ribes&Casals . Sur le patron on a le choix pour les finitions à l’intérieur: soit ganser les bords, soit acheter un complément doublure pour le patron. J’ai choisi la doublure, tout simplement parce que ça me semblait moins fastidieux et j’ai tout cousu en 36. Vraiment rien à dire sur ce patron terminé il y a quelques semaines, et déjà largement porté, donc voilà les images.

P1070473

P1070468

P1070469P1070472

Et un aperçu de la doublure:

IMG_20171007_095848588_HDR.jpg

 

Coquelicot….

… C’est le nom du patron de la marque Dessine Moi un Patron qui avait été proposé dans le Magasine Modes et Travaux de mai 2017…. c’est un petit chemiser original et très féminin que j’ai choisi de faire avec le reste du tissu utilisé pour ma robe Ramona La Maison Victor.

Je l’ai réalisé en 36 sans aucune modification. J’ai juste entoilé le col, la patte de boutonnage et la parmenture du bas pour une meilleure tenue. Bien que ce chemisier ne soit pas dans mon style habituel (imaginez vous, de la couleur et un nœud ouh là là!), je le porte très souvent et je l’aime beaucoup, je vous laisse juger en photos:

Coquelicot1Coquelicot2Coquelicot3

 

 

 

 

N°9: Le Haut Jersey

Bonjour bonjour!!!

Pour ce projet, j’ai subi une attaque de tissu… quand j’ai vu chez mon dealer préféré ce jersey, qui je crois contient de la laine, épais, souple, un peu gaufré, pas noir pour une fois, ce n’était pas possible, je n’avais pas d’autre choix que d’en prendre. En plus, ça tombait bien, j’étais indécise sur le haut jersey que j’allais choisir pour mon projet « Garde robe capsule ». Après pas mal de réflexion, le haut s’est transformé en veste, parce qu’en veste je savais que j’allais plus le porter. Et j’ai choisi un patron qui me faisait de l’œil depuis longtemps : la veste Artemis de la marque IamPatterns.

Artemis 1Artemis 4Artemis 6Artemis 7

J’ai cousu la veste en 36, sans modifications. Le patron impec, pas de difficultés particulières, le tissu en revanche arghhhhhhh, tissu fragile, découd vite impossible, hyper souple, qui se tortille et qui n’en fait qu’à sa tête.  Je crois juste que si j’avais à refaire le patron, je le ferais plus court, parce que sur le mannequin, c’est plus court :).

Je suis aussi très fière de vous présenter ce haut accompagné de deux autres coutures de cette année : ma chemise Hedwige et mon pantalon Jacques, deux patrons de République du Chiffon. J’adore l’idée de pouvoir sortir en 100% Home Made!

 

Recyclage de chemise

J’avais récupéré une chemise graaande graande dans un magnifique tissu. Je ne pouvais quand même pas la laisser partir chez Emmaus.

Après réflexion, j’ai complètement démonté la chemise existante pour reconstruire une Melilot de Deer and Doe.

C’est la première fois que je cousais un patron de cette marque, souvent présentée comme des patrons de top qualité, tant au niveau des explications que des finitions. Et bien je suis d’accord. J’ai au final une chemise bien coupée avec un magnifique niveau de finition.

Je n’ai gardé que la pate de boutonnage de la chemise initiale, ce qui fait que les boutons ne tombent pas de façon stratégique avec mon opulente poitrine, mais ça va. Tout le reste correspond exactement au patron.

IMG_20170815_141101834IMG_20170815_141139784IMG_20170815_141238480

et voilà mon original:

p1070155.jpg

n° 8: Et me voilà en maillot sur le Blog

Parmi les douze coutures du projet garde robe capsule de Clo Piano, il y avait le thème « maillot de bain » argh glurps! J’ai pas mal hésité avant de me lancer et puis non, zut, si je fais ce projet c’est justement pour coudre de nouvelles choses, de nouveaux tissus…

Donc moi, j’ai choisi :

Le patron de Papercut pattern Soma Swimsuit (comme je voulais un joli patron papier, je l’ai même commandé par courrier, il a mis trois semaines pour arriver jusqu’à moi mais franchement ça valait le coup).

Du tissu commandé sur internet, un néoprène très chouette de chez Craftine. C’est la première fois que je commandais du tissu sur internet, j’avais trop la trouille d’être déçue de ne pas pouvoir le tripoter avant…. mais non, là nickel, j’ai reçu exactement ce que j’espérais.

Concernant le résultat, j’adore, et je suis fière ma vieille Singer et moi, on a bien bossé. J’ai juste un petit peu modifié le patron en ne faisant pas les petits triangles dénudés en haut du patron, et j’ai dû reprendre la hauteur du buste pour ne pas que ça baille sur les côtés. Là je pense que ma taille (pas très grande) et la rigidité de mon tissu n’ont pas aidé.

Voilà les images…

.IMG_20170815_142511780Soma2

IMG_20170815_141702709

 

Il me fallait une robe rouge….

…. pour aller à Barcelone. Donc hop hop, ni une ni deux, deux jours de couture et j’avais ma belle robe rouge.

Mais entre le moment où je faisais ma crâneuse avec cette belle robe à Barcelone, et le moment où j’écris cet article, il y a eu le drame que tout le monde connaît… à Barcelone justement. Pourtant je vais garder ma légèreté, continuer à voyager et me promener, parce que ça me semble être la bonne réponse à la terreur que des fous veulent nous imposer (bon, et un peu la seule parce que je ne sais pas vous, mais moi je ne me vois pas avec une arme dans les mains).

Bref, revenons à Ramona…. j’avais beaucoup aimé ce patron de la Maison Victor lors de la sortie du magasine, et j’ai flashé sur la viscose rouge imprimée de mon dealer préféré (Les Tissus du Renard à Niort)….. l’association était donc évidente….

La couture maintenant :

J’ai modifié légèrement le patron comme mon tissus est très fluide. J’ai froncé la jupe au lieu des plis proposés dans le patron.

Les moins:

  • j’ai cousu conformément au tableau de taille un 34, mais c’est grand. En ajustant le positionnement des boutons, j’ai pu faire en sorte que le corsage ne baille pas. Par contre, le devant et le derrière de la jupe se superposent un peu, ça ne se voit pas comme j’ai froncé la jupe, mais ça n’aurait pas été si simple si j’avais fait les plis.
  • je trouve que les finitions intérieures ne sont pas au niveau de la difficulté de la robe ( entre autres, tous les bords sont visibles sur le corsage, ce qui n’est pas le cas par exemple sur ma combi Copenhague, qui est nickel à l’intérieur). Les modifications pour améliorer la finition sont faciles, mais n’ayant pas pris le temps de faire de toile (ben oui, il me la fallait vite vite), je n’ai pas osé me lancer.

L’énorme plus qui fait tout oublier:

  • Enoooooorme coup de cœur sur la coupe de cette jolie robe. Je l’aime je l’aime, elle m’a accompagnée pendant des journées chaudes sans aucun problème.

La voilà en photos:

IMG_20170815_135014782_BURST000_COVER_TOP

IMG_20170815_135043101

IMG_20170815_135058179_BURST000_COVER_TOP

IMG_20170815_134417849

 

 

N°7 : Jupette Poulette

Habituellement, quand je couds, j’essaie de ne pas me laisser influencer par les dernières cousettes à la mode d’Instagram et Cie pour garder mon fil conducteur et mes idées. Mais là, clairement, ça n’a pas été le cas!

1- D’abord j’hésitais sur ma couture de juillet dans la cadre de ma garde robe capsule sachant qu’il me restait en « été compatible »: le maillot de bain -argh, la robe et la jupe.

2- Ensuite, j’avais depuis très longtemps du wax motif poules, que j’adorais, mais que je ne voyais pas comment exploiter.

Et puis paf! Je suis tombée sur Instagram sur la version de l’Annexe Dilettante de la jupe Ada de Wear Lemonade en Wax.

Et là il est devenu évident que j’allais me coudre une jupe Ada Poulette.

Pour ne pas faire à moitié ma copieuse, j’ai aussi repris l’idée de retirer l’élastique à la taille. Pour ce faire, j’ai taillé un 36 rétréci en 34 à la taille (mes mensurations correspondent plus ou moins à un 36 du tableau de tailles). Ca tombe plutôt pas mal.

Tout a donc marché comme sur des roulettes, la couture est agréable, j’adore la forme de la jupe et je trouve qu’elle s’accorde bien avec mes poulettes.

Voici donc le résultat:

Ada2Ada1Ada5Ada3Ada4

 

N°6 : Le short

Après avoir cousu ma combinaison (projet renommé par mes filles : le projet interminable 🙂 ), il me fallait une couture simple et efficace, un projet doudou bon pour le moral, efficace, rapide et joli.

J’ai donc choisi pour le projet de juin de ma « Garde Robe Capsule » le short Aime comme Manège de Aime comme Marie, parce que j’ai vu plein de jolies versions sur le web, et parce que le patron propose trois versions: taille haute, classique et jupe culotte…. (hé hé, mon p’tit côté radin aime bien trois patrons pour le prix d’un). Pour moi ça a été la jupe culotte, pour aller avec mon joli tissu tout fluide trouvé dans un bac chez Toto. Ça me fait donc un short à fleurs version très légère et volante. Aucune difficulté sur ce patron, je n’ai pas eu de soucis au moment de la pose de l’élastique, impec. J’avais juste un doute sur la longueur. J’avais vu sur plusieurs sites que certaines avaient rallongé le short, pour qu’il ne s’envole pas trop et soit « Maman compatible ». Je l’ai donc coupé 10 cm plus long que le patron mais, après essayages, je suis retournée à la longueur initiale du patron…. et voilà, j’assuuuume le mini short flottant.

p1070146-2.jpg

Lire la suite

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :