Recherche

Suzanne coud

Recyclage de chemise

J’avais récupéré une chemise graaande graande dans un magnifique tissu. Je ne pouvais quand même pas la laisser partir chez Emmaus.

Après réflexion, j’ai complètement démonté la chemise existante pour reconstruire une Melilot de Deer and Doe.

C’est la première fois que je cousais un patron de cette marque, souvent présentée comme des patrons de top qualité, tant au niveau des explications que des finitions. Et bien je suis d’accord. J’ai au final une chemise bien coupée avec un magnifique niveau de finition.

Je n’ai gardé que la pate de boutonnage de la chemise initiale, ce qui fait que les boutons ne tombent pas de façon stratégique avec mon opulente poitrine, mais ça va. Tout le reste correspond exactement au patron.

IMG_20170815_141101834IMG_20170815_141139784IMG_20170815_141238480

et voilà mon original:

p1070155.jpg

Publicités

n° 8: Et me voilà en maillot sur le Blog

Parmi les douze coutures du projet garde robe capsule de Clo Piano, il y avait le thème « maillot de bain » argh glurps! J’ai pas mal hésité avant de me lancer et puis non, zut, si je fais ce projet c’est justement pour coudre de nouvelles choses, de nouveaux tissus…

Donc moi, j’ai choisi :

Le patron de Papercut pattern Soma Swimsuit (comme je voulais un joli patron papier, je l’ai même commandé par courrier, il a mis trois semaines pour arriver jusqu’à moi mais franchement ça valait le coup).

Du tissu commandé sur internet, un néoprène très chouette de chez Craftine. C’est la première fois que je commandais du tissu sur internet, j’avais trop la trouille d’être déçue de ne pas pouvoir le tripoter avant…. mais non, là nickel, j’ai reçu exactement ce que j’espérais.

Concernant le résultat, j’adore, et je suis fière ma vieille Singer et moi, on a bien bossé. J’ai juste un petit peu modifié le patron en ne faisant pas les petits triangles dénudés en haut du patron, et j’ai dû reprendre la hauteur du buste pour ne pas que ça baille sur les côtés. Là je pense que ma taille (pas très grande) et la rigidité de mon tissu n’ont pas aidé.

Voilà les images…

.IMG_20170815_142511780Soma2

IMG_20170815_141702709

 

Il me fallait une robe rouge….

…. pour aller à Barcelone. Donc hop hop, ni une ni deux, deux jours de couture et j’avais ma belle robe rouge.

Mais entre le moment où je faisais ma crâneuse avec cette belle robe à Barcelone, et le moment où j’écris cet article, il y a eu le drame que tout le monde connaît… à Barcelone justement. Pourtant je vais garder ma légèreté, continuer à voyager et me promener, parce que ça me semble être la bonne réponse à la terreur que des fous veulent nous imposer (bon, et un peu la seule parce que je ne sais pas vous, mais moi je ne me vois pas avec une arme dans les mains).

Bref, revenons à Ramona…. j’avais beaucoup aimé ce patron de la Maison Victor lors de la sortie du magasine, et j’ai flashé sur la viscose rouge imprimée de mon dealer préféré (Les Tissus du Renard à Niort)….. l’association était donc évidente….

La couture maintenant :

J’ai modifié légèrement le patron comme mon tissus est très fluide. J’ai froncé la jupe au lieu des plis proposés dans le patron.

Les moins:

  • j’ai cousu conformément au tableau de taille un 34, mais c’est grand. En ajustant le positionnement des boutons, j’ai pu faire en sorte que le corsage ne baille pas. Par contre, le devant et le derrière de la jupe se superposent un peu, ça ne se voit pas comme j’ai froncé la jupe, mais ça n’aurait pas été si simple si j’avais fait les plis.
  • je trouve que les finitions intérieures ne sont pas au niveau de la difficulté de la robe ( entre autres, tous les bords sont visibles sur le corsage, ce qui n’est pas le cas par exemple sur ma combi Copenhague, qui est nickel à l’intérieur). Les modifications pour améliorer la finition sont faciles, mais n’ayant pas pris le temps de faire de toile (ben oui, il me la fallait vite vite), je n’ai pas osé me lancer.

L’énorme plus qui fait tout oublier:

  • Enoooooorme coup de cœur sur la coupe de cette jolie robe. Je l’aime je l’aime, elle m’a accompagnée pendant des journées chaudes sans aucun problème.

La voilà en photos:

IMG_20170815_135014782_BURST000_COVER_TOP

IMG_20170815_135043101

IMG_20170815_135058179_BURST000_COVER_TOP

IMG_20170815_134417849

 

 

N°7 : Jupette Poulette

Habituellement, quand je couds, j’essaie de ne pas me laisser influencer par les dernières cousettes à la mode d’Instagram et Cie pour garder mon fil conducteur et mes idées. Mais là, clairement, ça n’a pas été le cas!

1- D’abord j’hésitais sur ma couture de juillet dans la cadre de ma garde robe capsule sachant qu’il me restait en « été compatible »: le maillot de bain -argh, la robe et la jupe.

2- Ensuite, j’avais depuis très longtemps du wax motif poules, que j’adorais, mais que je ne voyais pas comment exploiter.

Et puis paf! Je suis tombée sur Instagram sur la version de l’Annexe Dilettante de la jupe Ada de Wear Lemonade en Wax.

Et là il est devenu évident que j’allais me coudre une jupe Ada Poulette.

Pour ne pas faire à moitié ma copieuse, j’ai aussi repris l’idée de retirer l’élastique à la taille. Pour ce faire, j’ai taillé un 36 rétréci en 34 à la taille (mes mensurations correspondent plus ou moins à un 36 du tableau de tailles). Ca tombe plutôt pas mal.

Tout a donc marché comme sur des roulettes, la couture est agréable, j’adore la forme de la jupe et je trouve qu’elle s’accorde bien avec mes poulettes.

Voici donc le résultat:

Ada2Ada1Ada5Ada3Ada4

 

N°6 : Le short

Après avoir cousu ma combinaison (projet renommé par mes filles : le projet interminable 🙂 ), il me fallait une couture simple et efficace, un projet doudou bon pour le moral, efficace, rapide et joli.

J’ai donc choisi pour le projet de juin de ma « Garde Robe Capsule » le short Aime comme Manège de Aime comme Marie, parce que j’ai vu plein de jolies versions sur le web, et parce que le patron propose trois versions: taille haute, classique et jupe culotte…. (hé hé, mon p’tit côté radin aime bien trois patrons pour le prix d’un). Pour moi ça a été la jupe culotte, pour aller avec mon joli tissu tout fluide trouvé dans un bac chez Toto. Ça me fait donc un short à fleurs version très légère et volante. Aucune difficulté sur ce patron, je n’ai pas eu de soucis au moment de la pose de l’élastique, impec. J’avais juste un doute sur la longueur. J’avais vu sur plusieurs sites que certaines avaient rallongé le short, pour qu’il ne s’envole pas trop et soit « Maman compatible ». Je l’ai donc coupé 10 cm plus long que le patron mais, après essayages, je suis retournée à la longueur initiale du patron…. et voilà, j’assuuuume le mini short flottant.

p1070146-2.jpg

Lire la suite

N°5: la combinaison

Voici un projet que je suis très fière de présenter ici: ma combinaison, projet n°5 (donc mai) de la garde robe Capsule, ça doit bien être un de mes projets les plus aboutis pour le moment….

Il s’agit de la combinaison Copenhague d’Orageuse Pattern dans une viscose verte haute couture récupérée chez mon dealer de tissus préféré.

Copen4

Lire la suite

Essais pour une combinaison

J’ai eu pour Noel le patron d’Orageuse Pattern de la Combinaison Copenhague, que je comptais réaliser courant mai pour la projet « Garde Robe Capsule » de Clo Piano.

Mais bon, soyons clairs, avant de coudre une combinaison avec plein de détails, qui nécessite du temps et de la minutie, je fais des essais parce que j’ai des petites jambes par rapport à mon buste, une petite poitrine par rapport à mes épaules et tout un tas d’autres « particularités » que je préfère taire ici. Par contre, je n’aime pas faire de toile, donc j’essaie de fabriquer des essais portables.

Orageuse brouillon 3 Lire la suite

Dans le dressing de mon Amoureux…..

……Il y avait tout un tas de vêtements des années 90. Grande Sœur adore. Le problème, c’est que Chéri Chéri mesure 1m90 et Grande Sœur 1m60. Mais attention, Grande Sœur me demande de reprendre les vêtements, toute en les maintenant trop grands…. le dosage est compliqué.

Et voilà donc comment j’ai repris en hauteur-largeur :

Un sweat

pull 2pull1

Lire la suite

N°4: Sous vêtement

Pour ce quatrième mois de garde robe capsule, j’ai choisi une toute petite cousette, parce que j’étais loin de ma machine à coudre pendant deux semaines, et il est hors de question que je me mette la pression en couture : mince, c’est mon loisir « dé-stresse » après tout.

J’ai donc choisi de me coudre des p’tites culottes, deux en réalité, un essai et une plus aboutie, mais que je pourrais encore améliorer. J’ai utilisé le patron Bel Air d’un Atelier sur le Fil.

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :